Constructions à ossature bois

Constructions à ossature bois
Constructions à ossature bois

La construction à ossature bois peut être comparée à une coquille constituée de divers éléments remplissant une fonction spécifique, déterminée pour chacun par ses propriétés techniques :

  • la structure : transferts de charges horizontales et verticales
  • les panneaux intérieurs et extérieurs : contreventement et couches fonctionnelles ( étanchéité à l’air extérieur, frein-vapeur, protection au vent, contre l’incendie et les intempéries…)
  • l’isolation dans les corps creux : isolation thermique, acoustique et protection contre l’incendie.

Développement de la technique ossature bois

C’est d’Amérique du Nord qu’a été réimportée la technique de construction à ossature bois. Autrefois, les émigrants européens l’y ont développée à partir de la traditionnelle maison à colombages. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, 90% au moins des habitations uni-familiales sont construites sur ce concept. On y rencontre même des réalisations qui comptent jusqu’à 7 étages. Notez qu’en 2009 un immeuble de 7 étages également a été réalisé à Berlin.

En Europe, c’est au début des années 80 que des menuisiers allemands (re)lancent ce type de construction.

Des constructions ossature bois à diffusion d’air

A partir des années 1990, la construction traditionnelle à ossature bois évolue vers le concept de la maison à diffusion d’air. Certains l’appellent la maison qui respire. Novateur il y a vingt ans, ce concept est aujourd’hui devenu le standard de la construction ossature bois. Ici, des panneaux de contreventement à base de bois sont disposés sur la face intérieure de la structure et ils remplissent une double mission : permettre l’évacuation des vapeurs domestiques tout en assurant l’étanchéité à l’air extérieur. (Un pare-vapeur est désormais inutile.) Grâce à cette technique, une construction ossature bois moderne bénéficie d’une très grande capacité à maintenir un climat ambiant sec (diffusion d’air régulée entre intérieur et extérieur) et se protège donc efficacement contre tous les effets indésirables de l’humidité.

Constructions en bois – La voie du futur

La protection chimique du bois selon la norme DIN 68 800 n’est plus nécessaire. L’industrie du bois progresse constamment, notamment grâce au développement de techniques standardisées, et au contrôle minutieux de la qualité des produits, comme par exemple les éléments en bois massif de construction (KVH), qui répondent aux exigences élevées d’une construction moderne en bois. Un soutien scientifique solide, à travers la recherche et l’enseignement, fait de la construction en bois celle qui montre la voie du futur.*

>> Pourquoi est-ce que ça ne peut être que le bois?

 

* Source : Infomationsdienst Holz - holzbau handbuch - Reihe 1 - Teil 1 - Folge 7

Constructions à ossature bois
Constructions à ossature bois
Partager surGoogle+LinkedIn