Protection contre l’incendie

Les mesures anti-incendie consistent essentiellement à prévenir l’apparition d’un foyer et à éviter la propagation du feu et des fumées. Elles contribuent à rendre efficace le travail des équipes d’intervention, offrant ainsi aux personnes et aux animaux les meilleures chances d’être secourues.

Un recouvrement efficace

Le risque de naissance d’un foyer d’incendie n’est en aucun cas lié à la combustibilité des matériaux de construction. Les techniciens en matière de protection contre l’incendie ont toujours émis des avis favorables par rapport à la construction à ossature bois. Si les plans du bâtiment et sa réalisation sont exécutés dans les règles, le comportement de la construction en cas d’incendie sera parfaitement prévisible.

Des matériaux de recouvrement anti-incendie efficaces, comme par exemple les panneaux en fibre de plâtre, fonctionnent en combinaison avec des isolants de remplissage performants, de manière à ce que le feu ne puisse ni naître, ni se propager dans les panneaux ou parois.

Robuste et longtemps résistant

Si, malgré tout, un incendie survient, le bois se révèle encore un allié robuste. Puisque, sous l’effet de la chaleur, il se transforme en couches successives de charbon de bois, ce qui évite  une combustion rapide en profondeur (par exemple, résineux = 0,7 – 0,8 mm/m). Le cœur des éléments de structure, en raison de la faible conductivité thermique du bois, ne monte en température que lentement et ceux-ci restent donc longtemps porteurs.

Les pompiers, d’ailleurs, sont bien conscients qu’ils gardent la possibilité de se déplacer sur des éléments structurels en bois là où, dans les mêmes circonstances, l’acier aurait déjà rendu l’âme. L’acier rougeoie et se laisse aller sans prévenir, et les éléments en béton armé subissent le même sort quand leur armature devient incandescente.

Partager surGoogle+LinkedIn