La créosote

L’imprégnation sous pression en autoclave pénètre le bois en profondeur.

On recommande l’imprégnation à la créosote dans tous les cas où l’humain ne se trouvera que rarement au contact du bois et où la longévité du bois s’affirme comme LA priorité du client.

Le cycle d’imprégnation Peter Müller pour du bois de classe 2

  1. préparation de l’autoclave: la créosote, dans laquelle baigne déjà le bois, est amenée à haute température.
  2. mise sous pression : la créosote pénètre en profondeur les fibres du bois.
  3. vidange : la créosote est pompée de l’autoclave vers le réservoir de remplissage. Le bois peut s’égoutter.

Nous n’utilisons que la créosote de type C : elle est moins odorante et se révèle plus écologique que les autres familles de ce genre de produit.

La pression appliquée et la durée du cycle varient en fonction de l’essence traitée. Puisque seul l’aubier a la capacité d’absorber le produit d’imprégnation, certaines essences, riches en aubier, s’imprègnent plus en profondeur que d’autres.

>> Exclusivité chez Peter Müller: imprégnation partielle