Isolation thermique & efficacité énergétique

Isolation thermique & efficacité énergétique
Isolation thermique & efficacité énergétique

Le bois réduit considérablement les ponts thermiques.

L’indice de conductivité thermique établit les propriétés isolantes des matériaux de construction. Plus bas il est, mieux le matériau remplit sa fonction d’isolant thermique. L’exemple suivant met en lumière d’énormes différences de conductivité thermique :

béton armé: 2,30  W/mK 
bois de construction: 0,13  W/mK
isolant cellulose: 0,039 W/mK

Les ponts thermiques sont les endroits de la construction où les échanges de température avec l’extérieur se font plus facilement que dans les zones voisines, à cause de l’emploi d’un matériau à plus haute conductivité.

En raison de sa faible conductivité thermique, le bois s’avère un matériau de construction idéal pour réduire dans de larges proportions les pertes d’énergie générées par les ponts thermiques. Et on se rend donc compte qu’il est facile de minimiser l’effet pont thermique quand on choisit le matériau le plus adapté.

En général, les murs et le toit d’une construction à ossature bois sont constitués de structures dans lesquelles alternent, à espaces réguliers, des éléments porteurs en bois et des matériaux à haute capacité d’isolation. On pourra donc réduire l’influence des ponts thermiques en réduisant la quantité de bois employé dans ces structures, sans nuire pour autant à leur rigidité.

Isolation et protection thermiques

Les bâtiments à ossature bois offrent des capacités d’isolation d’un très haut niveau parce que les notions isolation et éléments structurels du bâtiment font partie du même concept : la plus grande partie des murs et panneaux porteurs sont également des volumes qui remplissent la fonction d’isolant. Pour peu que l’on ajoute une couche complémentaire d’isolant, soit sur la face externe de la construction, soit sur la face interne grâce à un lattage technique, l’habitation atteint sans difficulté le niveau d’isolation requis pour le label « Maison Passive » (consommation énergétique <- 15 kWh/m²/an). Il suffit donc d’une épaisseur totale de 30 cm (toutes couches additionnées) pour que l’habitation corresponde parfaitement aux normes « Maison Passive ».