Comment concevoir un grillage forestier?

clôture gibier clôture gibier grillage contre les sangliers grillage contre les sangliers

Grillage pour moutons, clôtures pour gibier ou grillage contre les sangliers : Chaque type de clôture est différent. L’espacement des piquets, le type de treillis, la hauteur, etc. doivent être réfléchis en fonction de l’utilisation de la clôture.

Les piquets, la base d’une clôture solide

La sélection des piquets est la première étape lorsque l’on planifie une clôture agricole ou forestière. On optera généralement pour des piquets écorcés en épicéa local, qui se distinguent par leur excellent rapport qualité/prix.

Afin de garantir la longévité de la clôture pour moutons ou gibier, on conseille d’imprégner les piquets. C’est la créosote qui offre une durée de vie maximale : 15 à 20 ans. L’imprégnation sous pression en autoclave, telle que pratiquée par Peter Müller, donne le meilleur résultat. Grâce à ce procédé, la créosote pénètre profondément l’aubier, la partie imprégnable du bois et garantit ainsi une protection optimale.

Un treillis, à choisir selon l’utilisation de la clôture

Dans tous les cas, optez pour un treillis galvanisé, c’est-à-dire recouvert d’une fine couche de zinc protégeant la clôture de la corrosion. Ce type de grillage offre une fiabilité maximale.

Le diamètre du fil et la taille des mailles du grillage doivent être choisis en fonction de l’utilisation de votre future clôture. De plus, l’espacement des fils verticaux diffère selon le type d’animal.

Le montage, étape capitale pour assurer la fiabilité de la clôture

Une fois que tous les composants de la clôture sont réunis, il faut encore la monter. Là aussi, tout dépendra de l’utilité du treillis. De manière générale, on conseille d’installer un piquet tous les 3 mètres. Ces piquets doivent être enfoncés sur un tiers de leur hauteur environ, afin de résister aux charges potentielles des animaux. Les installateurs professionnels disposent de machines spécialement destinées à cet effet, ce qui est un gage de fiabilité et permet un important gain de temps.

Le grillage est ensuite fermement attaché aux piquets. Afin de parachever la clôture et d’assurer encore sa stabilité, on fixe une lisse en bois sur le haut des piquets. Cette dernière constitue un obstacle visuel pour les animaux. Elle les dissuade donc de franchir la clôture.

Dans le cas d’un grillage contre les sangliers, on conseille d’ajouter un fil barbelé au ras du sol pour éviter que le sanglier ne passe en dessous du treillis. Ce fil spécifique doit être très tendu, car il doit résister aux assauts potentiels de ces animaux imposants. Afin d’assurer cette tension, on conseille de placer un piquet de faible hauteur entre les piquets principaux.

Il est également possible de faire des découpes à certains endroits de la clôture forestière pour permettre le passage des cervidés, sans pour autant offrir une issue aux sangliers et autres blaireaux.

Peter Müller, le spécialiste des clôtures forestières et agricoles

L’entreprise Peter Müller dispose d’une longue expérience dans la pose de tous types de clôtures en bois, munies de treillis ou non. Véritables passionnés du bois, les collaborateurs de Peter Müller produisent et imprègnent les piquets et lisses qui constitueront les pierres angulaires des différentes clôtures.

Connue et reconnue pour son expertise et la qualité de ses produits, l’entreprise Peter Müller se tient à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire.